Navigation – Plan du site
A17

Abenna

J. Desanges
p. 77

Entrées d’index

Mots clés :

Antiquité, Tribus
Haut de page

Texte intégral

1Tribu mentionnée par Julius Honorius (Cosm., A 48, dans G.l.m., p. 54 : Abenna gens ; B 48, ibid. : Auennei ou Auenei), qui vécut sans doute au Ve siècle de notre ère, à la suite des Bacuates (les Baquates de Maurétanie Tingitane) et des Massyles, dans une énumération dirigée des abords du Nil à l’Atlantique (cf. G. Camps, Les Bavares, peuples de Maurétanie Césarienne, dans R. afr., XCIX, 1955, pp. 248-250). Or nous savons par Philostrate (Vita Apoll. V, 1) que le promontoire d’Abila* (presqu’île de Ceuta) était appelé aussi Abinna. Orose (Adv. pag. 1, 2, 47) le nomme Abennae et Eustathe (comm. ad Dionys., 64, dans G.g.m. II, p. 228) tient Abenna pour un nom indigène. Bien que les Massyles mentionnés par Julius Honorius avant l’Abenna gens aient été indûment situés par des auteurs du Bas-Empire aux abords du détroit de Gibraltar, il est possible qu’il n’en aille pas de même de l’Abenna gens et qu’il faille refuser de l’identifier aux Abannae ou Abanni d’Ammien Marcellin, comme l’avait proposé J. Schmidt (art. Abanni, dans P.W., R.E., I, 1, col. 13). D’après Strabon (III, 5, 5), Eratosthène situait le mont Abilux dans le Metagonion, domaine d’une peuplade numide ; opinion niée par Artémidore. L’Abenna gens serait donc identique aux Métagônitae de Ptolémée (IV, 1, 5, éd. C. Müller, p. 585) qui bordent le détroit du côté africain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Desanges, « Abenna », Encyclopédie berbère, 1 | Abadir – Acridophagie, Aix-en-Provence, Edisud, 1984, p. 77

Référence électronique

J. Desanges, « Abenna », in Encyclopédie berbère, 1 | Abadir – Acridophagie [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 24 juin 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/787

Haut de page

Auteur

J. Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page