Navigation – Plan du site
28-29 | Kirtēsii – Lutte - Salem Chaker (dir.)
L
L13

Lemtouna, Lamtûna, Lemta, Lamta/Ilemteyen

S. Chaker
p. 4364-4365

Entrées d’index

Mots clés :

Moyen Âge, Touareg, Tribu(s)
Haut de page

Texte intégral

1L’examen des sources médiévales arabes, même si elles sont quelque peu ambigües sur ce point, incite à assimiler les Lemtouna (Lamtûna) aux Lemta/Lama en raison de leur généalogie commune, de leurs localisations très proches (Ouest saharien), et de l’appartenance explicite de ces deux ( ?) tribus berbères à l’ensemble des nomades sahariens porteurs du voile. Selon ces sources arabes, ils sont l’une des tribus berbères sahariennes (au sud de l’oued Sous : Sud du Maroc, Sahara occidental et actuelle Mauritanie), fondatrice de la dynastie des Almoravides* (± 1048 à 1146 ; voir EB IV (1987, p. 539-541). Et, conformément au modèle généalogique de l’historiographie arabe de l’époque, leur nom serait issu de celui de leur ancêtre éponyme, Lam:

« Lamt, l’aïeul des Lamtouna… » (Ibn Khaldûn, I, p. 174) ;

« Sanhadj et Lamt étaient fils d’une femme nommé Tizki […] Cette femme devint l’épouse d’Aurîgh dont elle eut un fils nommé Hoouar. » (Ibn Khaldûn, I, p. 169, également p. 170) (voir aussi El-Bekrî, p. 310-312).

2En berbère, leur nom est bien conservé dans la tradition orale et l’ethnonymie touarègues sous la forme : élemtey (sing.), ilemtéyen (plur.) (Ch. de Foucauld 1940, p. 153 et 1951, III, p. 1086-87). Il désigne une petite tribu touarègue de la région Ghât, qui selon de Foucauld :

« … bien que regardée comme touarègue, [elle] ne fait partie ni des Kel-Ajjer, ni d’aucun des autres groupements touaregs. Elle doit son nom à une femme nommé Lamtoûna. » (1940, p. 153).

3À propos de cette Lamtoûna touarègue, de Foucauld ajoute (1940, p. 318) :

« D’après les légendes touarègues, Lamtoûna serait la mère de tous les Touaregs, de la tribu des Ilemtéyen et de certaines tribus berbères établies à Ghadamès et dans le voisinage. »

4Cette généalogie, en raison même de la forme du nom de la femme-ancêtre, provient certainement des sources arabes et a dû être diffusée par des milieux lettrés qui y avaient accès.

5Charles de Foucauld précise par ailleurs (1940, p. 153) que dans le dialecte berbère des sédentaires du Touat et du Tidikelt, Ilemtiyen désigne l’ensemble des Touaregs.

6Dans l’ensemble des données issues de la tradition orale touarègue, on détecte ce qui est très certainement l’écho du souvenir historique d’une intégration, politique et/ou ethno-culturelle ( =les nomades sahariens voilés), des ancêtres des actuels Touaregs à l’ensemble Lamtûna/Almoravides. Il est clair qu’il y a une identification interne (Lamtoûna = mère de tous les Touaregs) et externe (Ilemtiyen = Touaregs, pour les Berbères sahariens non touaregs).

7Et, les sources arabes, en associant Lamt, Tizki [derrière laquelle se cache sans doute la Ti-n-Hinân* des Touaregs Ahaggar*), Aurîgh (Awriγ singulier de Ûraγen*, groupe touareg noble des Kel-Ajjer) et Hoouar* (Hawwâr > Haggâr, Ahaggar*), confirme l’existence d’une connexion étroite Lamta-Lemtouna/Touaregs.

8Voir « Almoravides », EB IV, 1987.

Haut de page

Bibliographie

EL BEKRI (DE SLANE trad.), Description de l’Afrique septentrionale, Alger, 1913.

FOUCAULD Ch. de, Dictionnaire touareg-français, Paris Imprimerie nationale, 1951-1952, 4vol. 

Encyclopédie de l’Islam, V, 1978.

FOUCAULD Ch. de, Dictionnaire abrégé touareg-français des Noms propres, Paris, Larose, 1940.

GAUTIER E.-F., Le passé de l’Afrique du nord. Les siècles obscurs, Paris, 1952 (2e édition).

IBN KHALDUN (DE SLANE trad.), Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l’Afrique septentrionale, 4vol. , Paris, 1925-1956.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

S. Chaker, « Lemtouna, Lamtûna, Lemta, Lamta/Ilemteyen », Encyclopédie berbère, 28-29 | Kirtēsii – Lutte, Aix-en-Provence, Edisud, 2008, p. 4364-4365

Référence électronique

S. Chaker, « Lemtouna, Lamtûna, Lemta, Lamta/Ilemteyen », in Encyclopédie berbère, 28-29 | Kirtēsii – Lutte [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2013, consulté le 29 mai 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/324

Haut de page

Auteur

S. Chaker

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page