Navigation – Plan du site
6 | Antilopes – Arzuges - Gabriel Camps (dir.)
A280

Articles défini

W. Vycichl
p. 939-940

Entrées d’index

Mots clés :

Linguistique
Haut de page

Texte intégral

1Le berbère ne possède pas d’article défini correspondant exactement à celui des langues européennes. C’est un fait admis par tous les berbérisants. Argaz signifie, en chelha du Maroc, aussi bien « un homme » que l’homme », et même « homme » tout court.
Il y a cependant plusieurs indices qui font penser que le berbère avait possédé dans le passé un article défini comparable à celui des langues européennes.

2C’est Hans Stumme qui a émis l’opinion que les éléments préradicaux (sg. m. a-, f. ta-, pl. m. i-, f. ri-) possédaient primitivement la valeur d’un article défini.
On distinguait alors *ġaras « un chemin » de *a-ġaras « le chemin » (Handbuch des Schilhischen von Tazerwalt, Leipzig 1899, § 28).
Il y a encore en berbère moderne des traces qui font penser que l’interprétation de Stumme est exacte.

3Le berbère du Djebel Nefousa fait une différence entre bucîl amәckân « le petit garçon » (déterminé) et bucîl mәccәk « un petit garçon » (indéterminé), littéralement « il est petit » (forme verbale sans « article défini »).

4Le berbère de l’oasis d’Augila distingue également amәckân « le petit » (déterminé) de mәccәk « petit » (indéterminé).

5En berbère dans l’île de Djerba, on fait une distinction entre *amәckun ámәckan « le petit garçon » (avec l’accent sur l’élément préradical) et amәckun d amәckun (particule d sur l’élément préradical atone) « un petit garçon »).

6A côté des préfixes a- (sg.) et i- (pl.), nous trouvons en chelha, mais plus rarement, les préfixes wa- (sg.) et wi- (pl.) : wagrzam « léopard » (Tazelwalt) et witrikn nom de plante (pl. m.) (Tazerwalt).

7Il s’agit là probablement de formes anciennes. On peut comparer les pronoms démonstratifs wa-d « celui-ci », wa-n « celui-là », et wi-d « ceux-ci », wi-n « ceux-là ». Wa-grzam signifiait donc probablement au début « ce léopard, le léopard » et witricn « ces triken, les triken ». Wagrzam forme un pluriel id-wagrzam.

Modification des éléments préradicaux

8Métaphonie : la voyelle des préfixes peut être modifiée par celle du thème : chelha ikikr « pois chiche » provient de *a-kiker (latin cicer), ifilu « fil » de a-filu* (latin filum, prononcé déjà filu en bas latin).

9Au Djerbel Nefousa on dit ûfes « main », ufemû « four » au lieu de a-fus*, *a-furnu* (comp. latin furnus, acc. furnum, prononcé déjà furnu en bas latin).

10Les formes avec et sans métaphonie sont assez inégalement réparties, comme d’ailleurs dans les langues germaniques où l’on peut observer le même phénomène.

11La voyelle préradicale peut tomber, ce qui constitue une particularité des dialectes zénètes : au Mzab on dit fus « main » (provenant de wa-fus*, a-fus*), mais l’élément préradical réapparaît à l’état d’annexion : ufus (mis pour *wfus, wәfus).

12La voyelle préradicale peut se combiner avec une consonne faible : touareg ūfūγ la « sortie », nom verbal du verbe әffәγ (radicales : w-f-γ), mis pour *a-wfūγ, ōfūγ.

13Dans certains cas on constate que la première voyelle du nom ne subit pas de modification : ass « jour », à l’état d’annexion wass. Il s’agit dans ces cas soit de voyelles radicales ou de voyelles considérées comme telles.

Haut de page

Bibliographie

Beguinot F., Il berbero nfūsi di Fassâṭo, Rome, 1931, p. 124.

Paradisi U., « Il berbero di Augila », Revista degli studi orientali, t. XXXV, fasc. 3-4, 1960, p. 137.

Vycichl W., « L’article défini en langue kabyle », Études et documents berbères, 1, 1986, pp. 61-63.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

W. Vycichl, « Articles défini », Encyclopédie berbère, 6 | Antilopes – Arzuges, Aix-en-Provence, Edisud, 1989, p. 939-940

Référence électronique

W. Vycichl, « Articles défini », in Encyclopédie berbère, 6 | Antilopes – Arzuges [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 26 février 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2602

Haut de page

Auteur

W. Vycichl

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page