Navigation – Plan du site

Camille Lacoste-Dujardin

Texte intégral

1Camille Lacoste-Dujardin est née en 1929, a eu une formation en géographie (1949 - 1950) puis en ethnologie (1952). Trois années passées à Alger comme enseignante lui ont permis de connaître et fréquenter la Kabylie et les Kabyles, parmi lesquels elle avait des amis. De retour à Paris, elle a fréquenté le Musée de l'Homme où elle a étudié des œuvres produites par ces mêmes kabyles, dont de fameux « flissas » : sabres kabyles. Dans le même temps, à l'Ecole des Langues Orientales Vivantes, elle s'est formée à la langue Berbère, puis, après avoir eu la chance de découvrir un manuscrit de contes en kabyle transcrit en seuls caractères latins, elle les a traduits en français. Conquise par cette littérature orale kabyle, elle l'a étudiée pour ne plus la quitter en réalisant d'abord une thèse intitulée Le conte kabyle : Etude ethnologique (1970).

2Directrice de recherche au CNRS, elle a succédé à Germaine Tillion à la responsabilité de l'unité de recherche « Littérature orale, dialectologie, ethnologie du domaine arabo-berbère ». Elle a fait, à maintes reprises, des séjours en Kabylie, reçue parmi les Iflissen Lebhar de Kabylie maritime.

3Ses domaines d'études portent sur les différents aspects de la culture kabyle, à commencer par la littérature orale dont elle a rassemblé ou collecté, puis traduit et analysé plus de sept cents pages de contes. Elle s'est intéressée à la condition des femmes (mères et filles) kabyles, en Kabylie et dans la migration, en France. Durant sa carrière, elle a publié plus de 150 articles scientifiques, ainsi qu'une quinzaine d'ouvrages.

Haut de page

Bibliographie

Ouvrages publiés :

- 1962. Bibliographie ethnologique de la Grande Kabylie. Paris/La Haye : Mouton, 104 p.

- 1965. Traduction des Légendes et Contes Merveilleux de la Grande Kabylie. Paris : Geuthner Kabylie, recueillis par Auguste Mouliéras en 1891. Paris : Geuthner/Imprimerie Nationale, 2 vol., 558 p.

- 1970. Le conte kabyle. Etude ethnologique. Paris : François Maspero (coll. Domaine maghrébin), 534 p. 2è éd. : 1982, 3è éd. 1991 : Alger.

- 1976. Un village algérien, structures et évolution récente. Alger : Société Nationale d'Editions (SNED), 168 p.

- 1977. Dialogue de femmes en ethnologie. Paris : François Maspero, 118 p.

- 1985. Des mères contre les femmes, Maternité et patriarcat au Maghreb. Paris : La Découverte (Textes à l'appui) 268 p. ; 2è éd.1986 : 1991 : Paris : La Découverte ; 3è éd. : Alger, coédition : La Découverte/Bouchène ; 4è éd. : traduction en allemand : Mutter Gegen Frauen. Zürich : eFeF-Verlag, 252 p.

- 1992. Yasmina et les autres, de Nanterre et d'ailleurs. Filles de parents maghrébins en France. Paris : La Découverte.

- 1997. Opération Oiseau bleu. Des Kabyles, des ethnologues et la guerre d'Algérie. Paris : La Découverte,

- 1999. Contes merveilleux de Kabylie narrés par 'Amor ben Mohamed ou Ali de Taoudoucht, recueillis par Auguste Mouliéras en 1891, traduits et présentés par Camille Lacoste-Dujardin, Aix-en-Provence : Edisud.

- 2005. Dictionnaire de la culture berbère en Kabylie. Paris : La Découverte. 395 p.

- 2008. La vaillance des femmes : relations entre femmes et hommes berbères de Kabylie. Paris : La Découverte, 164 p.

- 2010. Contes de femmes et d'ogresses en Kabylie. Paris : Karthala, 198 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Camille Lacoste-Dujardin », in Encyclopédie berbère [En ligne], mis en ligne le 19 mars 2012, consulté le 19 septembre 2014. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2538

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page