Navigation – Plan du site
A208

Anagombri

J. Desanges
p. 631

Entrées d’index

Mots clés :

Antiquité, Tribus
Haut de page

Texte intégral

1Ptolémée (IV, 5, 12, éd. C. Müller, p. 693) situe les Anagombri « après » la région d’Ammon (Syouah) c’est-à-dire, d’après l’orientation générale de son énumération des tribus, dans le nome de Libye, plus à l’est ou plus au sud. Leur nom est en rapport avec celui des « monts » Anagombra (IV, 5, 10, p. 689), qu’il faudrait chercher au sud-ouest, et non au sud-est, de Syouah, si du moins le repérage en degrés de ces monts et de l’oasis d’Ammon (cf. IV, 5, 14, p. 698) est correct. Mais on voit mal où localiser des hauteurs de quelque importance dans les alentours de Syouah. Les Anagombri sont mentionnés par Ptolémée immédiatement avant les Iobakkhi ; or nous connaissons, en Marmarique, un lieu-dit Iobbakh, cf. M. Norsa et G. Vitelli, 77 Papiro Vaticano greco 11, 2e partie : Registri fondiari della Marmarica, Città del Vaticano, 1931, p. 56 (VI, 29). Cet indice est en contradiction avec une localisation proche de Syouah.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Desanges, « Anagombri », Encyclopédie berbère, 5 | Anacutas – Anti-Atlas, Aix-en-Provence, Edisud, 1988, p. 631

Référence électronique

J. Desanges, « Anagombri », in Encyclopédie berbère, 5 | Anacutas – Anti-Atlas [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 27 mars 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2492

Haut de page

Auteur

J. Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page