Navigation – Plan du site
4 | Alger – Amzwar - Gabriel Camps (dir.)
A205

Amzaid

A. Bertrand
p. 622

Entrées d’index

Mots clés :

Droit, Maroc, Sociologie
Haut de page

Texte intégral

1Terme utilisé au Maroc central pour désigner les étrangers qui servaient comme ammḥar ou comme amazzal et qui n’étaient pas encore complètement intégrés dans la structure tribale.

2L’amzaid avait un statut social inférieur à ceux des autres membres de la tribu, il ne pouvait siéger à la jemaa ni porter les armes. Il n’était pas considéré comme un hôte mais comme un parasite et, de ce fait, l’appellation d’amzaid avait un caractère péjoratif.

3Mais les enfants de l’amzaid n’avaient pas à souffrir de cette tare sociale et étaient considérés comme membres à part entière de la tribu ; ils avaient de ce fait accès au patrimoine collectif. Avec la colonisation le sens profond de ce mot a dégénéré pour devenir comme l’amḥars et l’amazzal, synonyme de commis agricole.

Haut de page

Bibliographie

Vinogradov (Amal. R.) « The socio-political Organization of a berber “Taraf” tribe : pre-protectorate Morocco, in Arabs and Berbers, ed. by Gellner & Micaud-Duckworth, London, 1972, p. 73-74.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

A. Bertrand, « Amzaid », Encyclopédie berbère, 4 | Alger – Amzwar, Aix-en-Provence, Edisud, 1986, p. 622

Référence électronique

A. Bertrand, « Amzaid », in Encyclopédie berbère, 4 | Alger – Amzwar [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 24 juin 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2488

Haut de page

Auteur

A. Bertrand

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page