Navigation – Plan du site
15 | Daphnitae – Djado - Gabriel Camps (dir.)
D15

Dara ou Darat

J. Desanges
p. 2229-2230

Entrées d’index

Mots clés :

Antiquité, Géographie
Haut de page

Texte intégral

1Cet hydronyme apparaît sous la forme Darat (Pline l’Ancien, V, 9, d’après Polybe), Daras (gén. Darados) (Ptol., IV, 6, 2, Müller p. 731 ; 6, 3, p. 735 ; 6,4, p. 741) et Dara (Orose, Hist., I, 2, 31). Il est possible que, dès l’origine, il ait existé une forme Dara et une forme Darat(h), cf. L. Galand, « T(h) in Libyan and Canarian Places-Names », dans Almogaren, XX/1, 1989, p. 36-37.

2Selon Pline l’Ancien (ibid.), il y avait des crocodiles (varans ?) dans le fleuve Darat, situé pour qui vient de Lixus (Larache) au-delà du fleuve Masath* (oued Massa). Ptolémée (IV, 6, 2), qui mentionne le fleuve en Libye Intérieure (donc en dehors de la Tingitane), en situe l’embouchure au sud de celle du Massa, confirmant ainsi le témoignage de Polybe transmis par Pline. Il donne à cette embouchure à peu près la même latitude qu’aux îles septentrionales de l’archipel des Bienheureux, nos Canaries (cf. Ptol., IV, 6, 14, p. 754), ce qui est correct. Par ailleurs (IV, 6, 3), le géographe alexandrin fait naître le Daras dans le mont Kaphas. Quant à Orose (loc. cit.), il prétend, au début du ve siècle, que « les barbares » appellent Dara, près de sa source, un grand fleuve qui « engendre tous les monstres du Nil ». Tous ses autres voisins, ajoute-t-il, le nomment Nuhul (sans doute l’oued Noul ou Noun*). On rapproche souvent le témoignage d’Orose d’un texte très antérieur (époque d’Auguste) de Vitruve (VIII, 2, 6). Celui-ci, en effet, situe dans l’Atlas l’origine d’un fleuve Dyris qui serait le haut cours d’un système nilotique fantaisiste. Mais il paraît difficile d’identifier le Dyris, qui semble porter le nom indigène de l’Atlas (cf. Strab., XVII, 3, 2, C. 825 ; Pline, V, 13), avec le Dara(t).

3Grâce à la persistance de l’hydronyme, l’oued Draa est le fleuve le plus méridional de l’Afrique atlantique dont la connaissance par les Grecs et les Romains est assurée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Desanges, « Dara ou Darat », Encyclopédie berbère, 15 | Daphnitae – Djado, Aix-en-Provence, Edisud, 1995, p. 2229-2230

Référence électronique

J. Desanges, « Dara ou Darat », in Encyclopédie berbère, 15 | Daphnitae – Djado [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 24 juin 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2216

Haut de page

Auteur

J. Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page