Navigation – Plan du site
15 | Daphnitae – Djado - Gabriel Camps (dir.)
D12

Dapsolibues

J. Desanges
p. 2223

Entrées d’index

Mots clés :

Gétules, Tribu
Haut de page

Texte intégral

1Les Dapsolibues sont mentionnés par Nicoles de Damas (Fragm. hist. Graec, III, p. 462, n° 135), à l’époque d’Auguste. On ignore leur localisation. Mais ils nous valent le premier témoignage sur la pratique de la « nuit de l’erreur »* : selon Nicolas, certain jour après le coucher des Pléiades, donc vers l’époque des semailles, à la tombée de la nuit les femmes se retiraient et restaient dans l’obscurité. Les hommes allaient les rejoindre, chacun possédant celle à qui le hasard l’unissait. Il s’agit là d’un rite de fécondité, qui a du reste longtemps subsisté en Berbérie. C’est pourquoi nous proposons de corriger le nom des Dapsolibues, qui semble corrompu (cf. St. Gsell, H.A.A.N., V, p. 32, n. 4), en Daps[il]olibues ou « Libyens magnifiques » (pour la formation, cf. Melanogaitouloi/Mélanogétules*).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Desanges, « Dapsolibues », Encyclopédie berbère, 15 | Daphnitae – Djado, Aix-en-Provence, Edisud, 1995, p. 2223

Référence électronique

J. Desanges, « Dapsolibues », in Encyclopédie berbère, 15 | Daphnitae – Djado [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2213

Haut de page

Auteur

J. Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page