Navigation – Plan du site
17 | Douiret – Eropaei - Gabriel Camps (dir.)
E
E24

Enfous

(El Richa, El Hamra)
G. Camps
p. 2637-2639

Entrées d’index

Mots clés :

Art rupestre, Préhistoire
Haut de page

Texte intégral

1Station célèbre de gravures rupestres du Djebel Amour* située à mi-chemin entre les ksours d’El Richa et d’Enfous, à une trentaine de km au sud d’Aflou. Cette station fut découverte en 1897 par le capitaine de la Gardette et A. Joly et publiée, dès 1899, par G.B.M. Flamand puis par le commandant Maumené en 1902. L. Frobenius, R. Vaufrey, H. Lhote et, en dernier lieu, M. Hachid ont étudié cette station tantôt sous le nom d’Enfous, tantôt sous celui d’El Richa (officiellement El Ghicha), tantôt sous celui d’El Hamra qui, selon H. Lhote devrait être le vrai nom de la station qui occupe une falaise de grès rouge (d’où l’appellation), à proximité du moulin ruiné d’Enfous.

2Les représentations animales sont très nombreuses et appartiennent à plusieurs styles. Celles qui retiennent le plus l’attention sont évidemment les gravures du grand style naturaliste représentant avec réalisme éléphants, rhinocéros, buffles antiques, asiniens. Parmi les gravures de ce style figurent deux chefs-d’œuvre de l’art rupestre de l’Atlas : le combat de deux buffles antiques mâles et l’âne précédé de deux ânons. Le premier est remarquable par le réalisme de la scène rendue avec un minimum de moyens. Le second est un asinien sauvage d’une très grande qualité esthétique ; les détails tels que le naseau glabre suggéré par un polissage de la roche, la croix dorsale, les zébrures des pattes sont rendus avec une précision exceptionnelle. Il est cependant un détail qui n’a guère attiré l’attention, c’est la petitesse des oreilles qui ne peut être le résultat d’une erreur, vu le soin apporté, au moindre détail dans cette figure d’un très grand réalisme. Or cette anomalie se retrouve sur d’autres représentations d’asiniens dont le rapport entre la longueur des oreilles et celle de la tête est le même que chez les zèbres (LT = 3 LO) qui est l’intermédiaire entre celui des vrais ânes (LT =1,5 LO) et celui des chevaux (LT = 3,5 à 4 LO). A la suite de ces observations, il a été formulé l’hypothèse qu’il existait encore au Néolithique une variété ou sous-espèce d’asiniens à oreilles courtes correspondant à l’espèce que les archéologues continuent à appeler Equus mauritanicus dans les gisements holocènes alors que les zoologues estiment que cet equus n’a pas vécu au-delà du Pléistocène moyen (voir A 218, Ane, E.B., t. V).

Asinien à oreilles courtes d’Enfous-El Richa. Photo R. Vaufrey

Asinien à oreilles courtes d’Enfous-El Richa. Photo R. Vaufrey

Combat de buffles antiques. Photo A. Bozom

Combat de buffles antiques. Photo A. Bozom

3En plus des gravures du grand style naturaliste, la station d’Enfous offre un certain nombre d’œuvres rattachées au style de Tazina (antilopes, bélier à sphéroïde, lapin) et d’autres figures du style subnaturaliste (ovins, canidés...)

Haut de page

Bibliographie

Flamand G.B.M., Les Pierres écrites (Hadjaret mektoubat). Gravures et inscriptions rupestres du Nord-Africain, Paris, Masson, 1921.

Frobenius L., et Obermaier H., Hadschra maktouba,Munich, Wolf, 1925.

Vaufrey R., L’Art rupestre nord-africain,Mémoires de l’I.P.H., XX, Paris, 1939.

Lhote H., Les gravuresrupestres du Sud-oranais. Mémoires du C.R.A.P.E., XVI, 1970.

Camps G., « Quelques réflexions sur les représentations des Équidés dans l’Art rupestre nord-africain et saharien », Bull, de la Soc. préhist. franc, t. 81, 1984, p. 371-381.

Hachid M.,Les Pierres écrites (El Hadjar el Mektouba), Alger, Enag edit., 2 t., 1992.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Asinien à oreilles courtes d’Enfous-El Richa. Photo R. Vaufrey
URL http://encyclopedieberbere.revues.org/docannexe/image/2152/img-1.png
Fichier image/png, 1,2M
Titre Combat de buffles antiques. Photo A. Bozom
URL http://encyclopedieberbere.revues.org/docannexe/image/2152/img-2.png
Fichier image/png, 616k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

G. Camps, « Enfous », Encyclopédie berbère, 17 | Douiret – Eropaei, Aix-en-Provence, Edisud, 1996, p. 2637-2639

Référence électronique

G. Camps, « Enfous », in Encyclopédie berbère, 17 | Douiret – Eropaei [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 24 juin 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2152

Haut de page

Auteur

G. Camps

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page