Navigation – Plan du site
11 | Bracelets – Caprarienses - Gabriel Camps (dir.)
C
C08

Caf Taht el Gar

G. Souville
p. 1706-1707

Entrées d’index

Mots clés :

Maroc, Préhistoire
Haut de page

Texte intégral

1Grotte située à l’extrême nord-est du massif de Gorgues, près du village de Meseroha, à environ 8 km au sud-sud-est de Tétouan. Elle est ouverte au nord-est et domine le Rio Martin ; elle est formée d’une chambre centrale d’environ 13 m sur 12, prolongée par deux galeries et contient des stalagmites.

2M. Tarradell l’a fouillée en 1955 et a pu y reconnaître quatre niveaux principaux. Le plus récent contient avec des matériaux modernes, une pendeloque en calcaire et une pointe de flèche à retouches plates envahissantes qui est sans doute chalcolithique.

3Le second niveau, partiellement remanié contient des éléments divers : hache (cassée) en pierre polie, plate à tranchant rectiligne ; poinçon en os ; pendeloque d’ardoise (presque rectangulaire) ; tessons de vase campaniforme (décor à bandes horizontales de lignes pointillées obliques, verticales ou horizontales séparées par des bandes lisses) ; céramique modelée lisse, noire, à éclat presque métallique avec des formes variées (bols, vases galbés, à col, en forme de calice, godets) qui est également présente à Gar Cahal et dans les niveaux inférieurs de Lixus (Tarradell M., Historia de Marruecos, Marruecospúnico, Tetuán, 1960, pp. 147-150) ; alêne et grand hameçon en bronze ; tessons de céramique tournée de type punique, anneau torsadé en or (pendentif (?) également punique (cf Jodin A., « Bijoux et amulettes du Maroc punique », Bull. Archéol. marocaine, t. 6, 1966, p. 56). Ces derniers objets sont à rapprocher des stations puniques très voisines, notamment celles d’Emsa et de Sidi Abdeselam del Behar (Tarradell M., Marruecos púnico, op. l, pp. 79-95). Il y a également un élément de collier en plomb.

4Le niveau III contient de l’industrie épipaléolithique (éclats, éclats de ravivage de nucléus lamellaires, lames et lamelles brutes et retouchées, une pièce denticulée, un trapèze), deux petits poinçons en os, une pendeloque en schiste, des fragments de haches polies et une abondante céramique impressionnée, incisée, cannelée ; il y a également de la céramique cardiale et de la céramique lisse.

5De nouvelles fouilles conduites selon des méthodes modernes ont permis, depuis 1980, à J.-P. Daugas de reconnaître un niveau cardial sur plus de 150 m2 qui aurait, selon le C14, un âge de 7 000 à 6 000 ans.

6Dans le niveau IV, il n’y a que quelques silex peu typiques dont des lames et lamelles et de petits poinçons en os.

7Les collections des fouilles Tarradell sont conservées au musée archéologique de Tétouan.

8Cette grotte a peut-être été occupée dès l’épipaléolithique, sûrement au néolithique, au chalcolithique, au bronze et jusqu’à l’époque punique.

Haut de page

Bibliographie

Tarradell M., « Avance de la primera campaña de excavaciones en Caf Taht el Gar », Tamuda, Tétuán, t. 3, 1955, pp. 307-322.

Id. « Caf Taht el Gar, cueva neolitica en la région de Tetuán (Marruecos) », Ampurias, Barcelona, t. 19-20, 1957-1958, pp. 137-166.

Souville G., « La civilisation du vase campaniforme au Maroc », L’Anthropologie, t. 81, 1977, pp. 561-577.

Bokbot Y., Habitats et monuments funéraires du Maroc protohistorique, Aix-en-Provence, 1991, Thèse de doctorat, multigraphié.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

G. Souville, « Caf Taht el Gar », Encyclopédie berbère, 11 | Bracelets – Caprarienses, Aix-en-Provence, Edisud, 1992, p. 1706-1707

Référence électronique

G. Souville, « Caf Taht el Gar », in Encyclopédie berbère, 11 | Bracelets – Caprarienses [En ligne], mis en ligne le 01 avril 2013, consulté le 24 mars 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1901

Haut de page

Auteur

G. Souville

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page