Navigation – Plan du site
21 | Gland – Hadjarien - Gabriel Camps (dir.)
H
H10

Hadjarien

G. Aumassip
p. 3300-3304

Entrées d’index

Mots clés :

Préhistoire
Haut de page

Texte intégral

1Facies néolithique sans poterie de la région de l’oued Mya (Bas-Sahara), il s’épanouit au cours des ve et ive millénaires. Il succède à un Epipaléolithique et est suivi par un Néolithique avec poterie. Cette position chronologique lui a valu le qualificatif de Protonéolithique.

2En raison de la mauvaise conservation du matériel osseux, il n’existe aucune donnée anthropologique.

3Les gisements hadjariens typiques se présentent sous l’aspect de petits mamelons d’une cinquantaine de mètres de long, entièrement nappés de silex ; les limites nettes des sites, la continuité dans le dépôt archéologique impliquent une occupation permanente des lieux. Ces gisements se localisent à proximité des sebkhas, plus particulièrement dans les zones où le relief de celles-ci est tourmenté, parfois ils reposent sur la sebkha elle-même. Ils sont ainsi liés aux sebkhas non pas en tant que sebkhas fonctionnelles mais en tant que réceptacles d’eau douce dans leurs cavités de déflation. Il est donc probable que ce faciès, de situation géographique bien définie, reste rattaché à un mode de vie particulier.

4L’industrie se caractérise par les traits suivants :
- présence de nucléus cannelés pyramidaux et de nucléus en mitre ;
- indice de transformation peu élevé, environ 3 ;
présence simultanée de :

5• trapèzes à côté (s) convexe (s) ou doubles troncatures
• scalènes-perçoirs
• armatures à écusson
- abondance de l’œuf d’autruche qui est peu décoré avec prédominance de décor rectiligne ;
- absence de poterie.

Site Asech III (site 6910) : burins, d’après G. Aumassip.

Site Asech III (site 6910) : burins, d’après G. Aumassip.

6À titre d’exemple de répartition du matériel taillé, celui du site 6 601 (dit Bonn Belh) se ventile ainsi :
- grattoirs 3,4 %
- perçoirs 5,7 %
- burins 0,5 %
- éclats et lames à bord abattu 2,8 %
- lamelles à bord abattu 28,5 %
- pièces à coches 8,4 %
- racloirs 2,3 %
- troncatures 4,7 %
- microlithes géométriques 23,1 %
- technique du microburin 12,1 %
- têtes de flèches 4,6 %
- divers 3,3 %

Site Asech III (site 6910) : pointes de flèches, pièces foliacées, racloirs convergents, d’après G. Aumassip.

Site Asech III (site 6910) : pointes de flèches, pièces foliacées, racloirs convergents, d’après G. Aumassip.

7Dans ces industries certains types se manifestent avec une grande régularité :
- mèches de foret ;
- burins multiples mixtes avec enlèvement sur troncature outrepassée servant d’appui à l’enlèvement sur cassure ;
- lamelles à bord abattu rectiligne ;
- lamelles aiguës à bord abattu rectiligne et base retouchée qui s’apparentent à des pointes de Mechta el-Arbi ;
- lamelles à bord abattu partiel ;
- scies ;
- trapèzes à côtés convexes ;
- scalènes-perçoirs à angle arrondi.

Site Asech III (site 6910) 

Site Asech III (site 6910) 

Lamelles à bord abattu (3 à 12), trocatures (14, 15), microburins (16 à 19), trapèzes (20 à 23), scalènes-perçoirs (28 à 34), d’après G. Aumassip.

8Des oscillations qui atteignent parfois une certaine ampleur existent dans la représentation de certains groupes d’outils, en particulier burins, lamelles à bord abattu, microlithes géométriques et en liaison avec ceux-ci des microburins ; elles pourraient être liées à des spécialisations.

9La sédimentologie des sables liés à ces gisements atteste une légère humidité au cours de leur constitution. Elle est perceptible dans les migrations réduites et la recristallisation du calcaire et du gypse.

Haut de page

Bibliographie

Aumassip G., « Note sur le Néolithique saharien », Bull. Asequa, n° 25, mars 1970, p. 17-21.

Aumassip G, Estorges P., Dagorne A. et Mahrour M. (présentée par Th. Mon-dod), De l’existence d’un Néolithique sans poterie dans le Bas-Sahara et de ses relations avec les sebkhas, c.r. Acad. Sc. Paris, † 274, avril 1972, p. 2467-2470.

Aumassip G, (avec la collaboration de P. Estorges, A. Dagorne et M. Mahrour), Néolithique sans poterie de la région de l’oued Mya (Bas-Sahara), Mém. du C.R.A.P.E., XX, 1973, SNED Alger, 227 p., 131 fig.

Estorges P., Dagorne A. et Mahrour M., Remarques morphologiques sur les sebkhas de la région de Ouargla, Coll. sur la Géomorphol. les ressources nat. et les probl. de dével. du Sahara septentrional. Union Géogr. Intern., commission des zones arides, Ouargla, sept. 1971, Ronéo.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Site Asech III (site 6910) : burins, d’après G. Aumassip.
URL http://encyclopedieberbere.revues.org/docannexe/image/1852/img-1.png
Fichier image/png, 577k
Titre Site Asech III (site 6910) : pointes de flèches, pièces foliacées, racloirs convergents, d’après G. Aumassip.
URL http://encyclopedieberbere.revues.org/docannexe/image/1852/img-2.png
Fichier image/png, 683k
Titre Site Asech III (site 6910) 
Légende Lamelles à bord abattu (3 à 12), trocatures (14, 15), microburins (16 à 19), trapèzes (20 à 23), scalènes-perçoirs (28 à 34), d’après G. Aumassip.
URL http://encyclopedieberbere.revues.org/docannexe/image/1852/img-3.png
Fichier image/png, 687k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

G. Aumassip, « Hadjarien », Encyclopédie berbère, 21 | Gland – Hadjarien, Aix-en-Provence, Edisud, 1999, p. 3300-3304

Référence électronique

G. Aumassip, « Hadjarien », in Encyclopédie berbère, 21 | Gland – Hadjarien [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 24 avril 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1852

Haut de page

Auteur

G. Aumassip

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page