Navigation – Plan du site
10 | Beni Isguen – Bouzeis - Gabriel Camps (dir.)
B94

Bou Noura

Y. Bonête
p. 1577

Entrées d’index

Mots clés :

Sahara, Villes
Haut de page

Texte intégral

1La fondation de Bou Noura remonterait à 1046 ou à 1048. La destruction de cette ville se situe mal dans le temps, vers 1250-1251 ; elle aurait été le résultat soit d’une guerre soutenue sans succès contre les autres villes pour un différent avec Melika, soit d’un conflit civil qui aurait entraîné l’exode massif de la population vers Melika. Quoi qu’il en soit la partie haute de la colline, où devait se situer cette ville de Bou Noura, est restée en ruine pendant des siècles, seule la salle de prière de la mosquée, au sommet, étant régulièrement entretenue et repeinte. Le minaret en revanche est resté brisé à mi-hauteur jusqu’en 1983. Cette année-là des travaux ont été entrepris pour le restaurer dans sa hauteur normale et pour rétablir les dépendances de la mosquée (salle des ablutions...). Lors de ces travaux, la porte d’accès à la salle de prière qui se trouvait dans l’axe de la nef centrale a été déplacée et placée dans l’axe de la nef de gauche. Le déplacement de cette porte est curieux. Bou Noura est une ville qui ne se prévaut ni de rigueur, ni de sainteté. Elle a de tout temps occupé dans la confédération un rang assez modeste.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Y. Bonête, « Bou Noura  », Encyclopédie berbère, 10 | Beni Isguen – Bouzeis, Aix-en-Provence, Edisud, décembre 1991, p. 1577

Référence électronique

Y. Bonête, « Bou Noura  », in Encyclopédie berbère, 10 | Beni Isguen – Bouzeis [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2013, consulté le 24 juin 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1794

Haut de page

Auteur

Y. Bonête

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page