Navigation – Plan du site
21 | Gland – Hadjarien - Gabriel Camps (dir.)
G
G75

Gubul

G. Camps
p. 3222-3223

Entrées d’index

Mots clés :

Numides, Tribu
Haut de page

Texte intégral

1Tribu musulame* nommée dans une inscription de Theveste (I.L. Alg 1, 3134). Comme d’autres ensembles tribaux de l’ancienne Numidie, les Musulames semblent avoir pris la tête d’une confédération qui s’est heurtée à l’hégémonie romaine en plusieurs occasions dont la Guerre de Tacfarinas* est la plus célèbre. La mention de tribu accolée au nom Gubul, et non celle de gens* fait penser à C. Hamdoune (voir G 28, Gens), qui suit S. Gsell, que le groupe ainsi désigné fait référence à un ensemble d’agnats, ou à un clan, ce qui en ferait l’équivalent de la « fraction » des époques turque et française. La même formulation est appliquée dans une épitaphe d’Henchir Gourine au sud de Madaure (I. L. Alg. I, 2836), malheureusement le nom de la tribu a disparu, mais nous savons que le territoire de Madaure était limitrophe de celui des Musulames (I. L. Alg. I, 2828 et 2829). Il est donc vraisemblable que l’inconnu d’Henchir Gourine appartînt à un clan de la confédération musulame.

2Le nom de la tribu Gubul semble avoir survécu jusqu’à nos jours dans le nom donné au Djebel Goubeul, à 25 km au nord-ouest de Thelepte, et dans celui de l’oued qui coule à proximité.

3Le bornage administratif du territoire de la confédération musulame, effectué au début du iie siècle, nous est bien connu dans les parties nord et ouest, il n’en est pas de même pour les régions sud et est. Il ne semble pas que le territoire laissé aux Musulames ait compris, au sud, la région voisine de Thelepte et du Djebel Goubeul ; mais nous ne pouvons oublier que le bornage impérial avait été nécessairement restrictif et qu’auparavant une partie des Musulames, la tribu Gubul, avait fort bien pu occuper la steppe de la région de Feriana* et donner son nom au Djebel Goubeul à moins que ce ne soit elle qui ait tiré son nom de celui de la montagne.

Haut de page

Bibliographie

Benabou M., La résistance africaine à la romanisation, Paris, Maspéro, 1973

Camps G., Massinissa ou les débuts de l’Histoire. Libyca, Archéol. Epigr. t. VIII, 1960.

Carton Dr., « Inscription relative au territoire des Musulames », C.R.A.I.B.L, 1923, p. 71-73

Desanges J., Catalogue des Tribus africaines de l’Antiquité classique, Dakar, 1962.

Desanges J., « Les territoires gétules de Juba II », Rev. des Et. Anc., t. LXVI, 1964, p. 33-47.

Gsell S. Hist. anc. de l’Af. du Nord, t. V, p. 109-112.

Lassère J.-M., Ubique populus..., Paris, 1977.

Lassère J.-M., « Un conflit “routier”, observations sur les causes de la guerre de Tacfarinas », Ant. afr., t. 18, 1982, p. 11-25.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

G. Camps, « Gubul », Encyclopédie berbère, 21 | Gland – Hadjarien, Aix-en-Provence, Edisud, 1999, p. 3222-3223

Référence électronique

G. Camps, « Gubul », in Encyclopédie berbère, 21 | Gland – Hadjarien [En ligne], mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1785

Haut de page

Auteur

G. Camps

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page