Navigation – Plan du site
22 | Hadrumetum – Hidjaba - Gabriel Camps (dir.)
H31

Harmonie

(Vocalique) (Phonétique)
S. Chaker
p. 3401-3403

Entrées d’index

Mots clés :

Linguistique
Haut de page

Texte intégral

Harmonie vocalique

1Phénomène d’assimilation du timbre des voyelles appartenant au même mot. “le choix d’une ou de plusieurs voyelles dans une position donnée n’est pas libre, mais il est déterminé automatiquement par la présence d’une autre voyelle déterminée” (Dictionnaire de la linguistique, Larousse, p. 242). La terminologie allemande d’Umlaut est également employée en linguistique générale et elle a été utilisée pour le berbère par Werner Vycichl (1955).

2Dans certaines langues (famille finno-ougrienne, turque...), ce phénomène de conditionnement réciproque des voyelles au sein du mot est très important et quasi-systématique. En berbère, on détecte son influence essentiellement sur la voyelle initiale obligatoire du nom : les thèmes nominaux comportant un vocalisme fermé (/i/) ont fortement tendance à avoir une voyelle initiale /i/ au lieu du /a/ canonique :
a-rgaz, “homme” ; a-mγar, “vieux” ; ta-mγar-t, “vieille”
Mais :
ti-ziri, “lune, clair de lune” ; mais la variante régulière ta-ziri est attestée (t)i-fires (t), “poire” ; mais la variante régulière ta-fires (t) est attestée ti-li “ombre” i-zi “mouche”, i-mi, “bouche”, etc.

3Le concept d’harmonie vocalique permet donc d’expliquer l’apparente irrégularité dans le marquage des nominaux berbères (voyelle initiale /i/, mais aussi /u/). On notera cependant, en particulier pour les thèmes monosyllabiques, que les conditionnements sont sans doute plus complexes et que le vocalisme initial /i/ peut également provenir de la présence d’une ancienne radicale palatale [y] au début du mot : cf. tidet, “vérité”, tiṭṭ“œil”, mais les variantes tyedit, tye, qui existent en touareg (Air).

4Si les cas d’harmonie en /i/ (ou /e/, en touareg), sont généralement assez clairs, il est très probable, ainsi que l’affirme Vycichl (1995), que le rôle de ce phénomène a été beaucoup plus large et plus complexe dans l’histoire de la langue berbère ; et que de ce fait, il permet de comprendre bien des anomalies apparentes de la morphologie berbère et éclaire de nombreuses reconstructions.

Harmonie consonantique

5On peut, parallèlement, considérer comme un phénomène d’harmonie les conditionnements forts dans la combinoire des consonnes qui existent, en berbère comme en chamito-sémitique, à la fois dans le cadre des racines lexicales et à l’intérieur du mot (racines + schème dérivationnel).

6Ainsi, dans une racine élémentaire (i, e. non expressive), les consonnes constitutives appartiennent obligatoirement à des ordres de localisation distincts, sans doute pour assurer un contraste maximum entre les composants ; on ne peut donc en principe trouver deux labiales, deux dentales ou deux palatales dans une racine donnée.

7De même, dans le cadre du mot, les marques dérivationnelles préfixées sont généralement soumises à des phénomènes de dissimilation déterminés par les composants consonantiques de la racine lexicale.

8Ainsi le préfixe dérivationnel verbo-nominal labial m- (Nom d’agent, Nom d’action, Passif) se réalise normalement sous la forme d’une nasale dentale n-si le radical lexical comporte une labiale (/f, b, m, voire w/ : fk « donner » > nefk « ê. donné » (au lieu de *mefk) > tinefkit « promise/fiancée » (celle qui est donnée)... Ces phénomènes de dissimilation, dont la fonction est d’éviter la présence dans la même unité de deux consonnes homorganiques, permettent souvent de reconstruire des racines en détectant la présence d’anciennes labiales qui ont disparu dans les formes attestées en synchronie. Par exemple, le terme kabyle inigi/anigi « témoin » est nécessairement un nom d’agent (à préfixe m- > n-) issu d’une racine ayant comporté un labiale, comme semble le confirmer le verbe touareg igah « témoigner », dans lequel la laryngale finale est probablement issue d’une labio-vélaire /w/.

9En revanche, dans la mesure où ils correspondent à des contraintes articulatoires immédiates, à l’œuvre en synchronie, on traitera plutôt comme de simples phénomènes de conditionnement phonétique par contiguïté les innombrables cas d’assimilations de sonorité ou de localisation qui s’opèrent à l’intérieur des mots, notamment entre dentales et pré-palatales : par exemple, le préfixe verbo-nominal S- (factitif, nom d’instrument), traité en /z/ devant racine comportant un /z/, en /s/ devant /s/ et en /z/ devant /z/.

Haut de page

Bibliographie

Basset A., 1929, La langue berbère. Morphologie. Le verbe, Étude de thèmes, Paris.

Basset A., 1952, La langue berbère, Londres (1969).

Chaker S., 1984, Textes en linguistique berbère (Introduction au domaine berbère), Paris, CNRS.

Chaker S., 1995, Linguistique berbère : études de syntaxe et de diachronie, Louvain/Paris, Éditions Peeters.

Cohen D., 1968, « Les langues chamito-sémitiques », Le langage, Paris, (« La Pléiade »).

Cohen D., 1970, Etudes de linguistique sémitique et arabe, The Hague, Mouton.

Diakonoff I.M., 1988, Afrasian languages, Moscou, Nauka. Dictionnaire de linguistique, 1972, Paris, Larousse (Dubois et al.).

Elmedlaoui M., 1995, Aspects des représentations phonologiques dans certaines langues chamito-sémitiques, Université de Rabat, (thèse doctorat, Univ. Paris-VIII, 1992).

Marouzeau J., 1969, Lexique de la terminologie linguistique, Paris, Geuthner.

Mounin G, 1974, Dictionnaire de la linguistique, Paris, PUE

Prasse K.-G., 1972-74, Manuel de grammaire touarègue (tahaggart), Copenhague, (3 vol. ).

Vycichl W., 1953, Das Umlaut in den Berbersprachen Nordafrikas, Wiener Zeitschrift fur der Kunde des Morgenlandes, 52/3, 4, p. 304-325.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

S. Chaker, « Harmonie », Encyclopédie berbère, 22 | Hadrumetum – Hidjaba, Aix-en-Provence, Edisud, 2000, p. 3401-3403

Référence électronique

S. Chaker, « Harmonie », in Encyclopédie berbère, 22 | Hadrumetum – Hidjaba [En ligne], mis en ligne le 19 janvier 2012, consulté le 28 mai 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1661

Haut de page

Auteur

S. Chaker

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page