Navigation – Plan du site
9 | Baal – Ben Yasla - Gabriel Camps (dir.)
B10

Badis

(ville du Rif)
C. Agabi
p. 1303

Entrées d’index

Mots clés :

Géographie, Maroc, Ville
Haut de page

Texte intégral

1Petite agglomération située sur la côte rifaine, faisant face à l’ancienne forteresse espagnole du Pen1on de Velez de la Gomera. Le site de Badis, à l’embouchure de l’oued du même nom, fut occupé dès l’Antiquité sous le nom de Parietina. Pendant le Moyen Age, Badis, qui était le port méditerranéen le plus proche de Fès, joua un rôle assez important dans les relations entre le Maroc et l’Europe. Il était fréquenté par les navires génois, catalans et vénitiens. Jean-Léon l’Africain écrit que les marchands vénitiens, à son époque, au début du xvie siècle, visitaient régulièrement Badis : tous les deux ans, une flotte marchande qui cabotait le long de la côte de Barbarie venait mouiller au pied de « l’îlot de Ghomera » (futur Pen1on de Velez). Les transactions, qui attiraient une foule considérable, se faisaient sur la plage de Badis.

2Le Pen1on de Velez est un îlot rocheux séparé de la côte par un bras de mer de 350 m de large, que franchit aujourd’hui une digue construite au début du siècle. L’îlot fut occupé par les Espagnols en 1508 sous le commandement de Pedro Navarro. Ils y construisirent un fort, mais dès 1522, les habitants de Badis et l’armée du sultan wattaside Mohamed el Bortugali, réoccupaient la place.

3Mais Badis était entré en décadence et ses habitants s’accommodèrent de l’arrivée inopinée d’une troupe de corsaires turcs en 1554. Maîtres du Pen1on, les Turcs ravagèrent les rives espagnoles de la mer d’Alboran. Le plus célèbre fut Yahia Raïs qui pilla de nombreuses villes et ramena 4 000 captifs chrétiens. Une expédition espagnole mit fin en 1564 à ces activités en réoccupant le Pen1on. Heureux du départ des Turcs, le sultan Moulay ‛Abd Allah reconnut officiellement la possession du Pen1on aux Espagnols. Badis ne retrouva point son activité portuaire antérieure et son histoire se confond désormais avec celle du Pen1on de Velez qui demeura sous souveraineté espagnole jusqu’en 1957.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

C. Agabi, « Badis  », Encyclopédie berbère, 9 | Baal – Ben Yasla, Aix-en-Provence, Edisud, 1991, p. 1303

Référence électronique

C. Agabi, « Badis  », in Encyclopédie berbère, 9 | Baal – Ben Yasla [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 24 mars 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1248

Haut de page

Auteur

C. Agabi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page