Navigation – Plan du site
7 | Asarakae – Aurès - Gabriel Camps (dir.)
A306

Atarantes

J. Desanges
p. 1008

Entrées d’index

Mots clés :

Tribu
Haut de page

Texte intégral

1A dix journées des Garamantes, sur le « bourrelet de sable », habitait, selon Hérodote (IV, 184), une population que les manuscrits nomment Atlantes. Mais à dix journées plus loin, en allant vers le couchant selon toute apparence, sont mentionnés de nouveau des Atlantes qui vivent au voisinage de la montagne que l’on appelle l’Atlas. Une citation de Rhianos (iiie siècle avant notre ère) par Stéphane de Byzance (s.v., éd. Meineke, p. 142) nous apprend que la première population, caractérisée par l’absence de noms individuels et la haine du soleil, se nomme en réalité Atarantes, ethnonyme que l’on retrouve sous la forme Apharantes chez Nicolas de Damas (Stobée, Floril, XLIV, 41). Méla (I, 43) et Pline l’Ancien (V, 45) ont attribué aux Atlantes les caractéristiques des Atarantes, parce qu’ils ont puisé à une même source, qui usait d’un manuscrit d’Hérodote déjà corrompu. La localisation des Atarantes est hypothétique, mais assurément ils habitaient une région torride, ce qui les conduisait à maudire le soleil, tout comme les Ethiopiens « athées » établis au sud de l’île de Méroë (Diodore, III, 9, 2 ; Strabon, XVII, 2, 3, C 822).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Desanges, « Atarantes », Encyclopédie berbère, 7 | Asarakae – Aurès, Aix-en-Provence, Edisud, 1989, p. 1008

Référence électronique

J. Desanges, « Atarantes », in Encyclopédie berbère, 7 | Asarakae – Aurès [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/1208

Haut de page

Auteur

J. Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page